Fantasy, Science-Fantasy

The Children of Kings (Romance de Ténébreuse / Darkover), de Deborah J. Ross

Genre : Science-fantasy.
Première édition : 2013 en VO (non traduit).
Présentation de l’éditeur : « Court life for Prince Gareth Elhalyn, grandson of the legendary Regis Hastur, has become unbearable. In a desperate attempt to escape, Gareth appeals to his powerful grandmother, Linnea, and with her blessing, disguises himself and travels to the barbarous, warlike Dry Towns where no one will recognize a prince. In the Dry Towns, Gareth overhears rumors of deadly, illegal Terran blasters and stumbles upon a terrible reality no one could have suspected.
Meanwhile, Linnea has never ceased to search for her lost daughter, Kierestelli, whom she and Regis were forced to send into hiding with the native chieri. Almost by chance, Linnea reconnects along the telepathic relays with Kierestelli, now called Silvana of Nevarsin Tower. Silvana, convinced that her parents abandoned her, rejects her mother’s overture and returns to her hidden home among the chieri. But the chieri once roamed the stars themselves, and they have no forgotten the terror of warfare in space—lessons that they pass on to Silvana.
Unknown to the ruling Comyn, danger now fills the skies above Darkover, and Silvana holds half the key to protecting their world. Gareth holds the other half, if he can only stay alive long enough to discover where that key is….
« 

Ma chronique :

(lu en VO, anglais très accessible)

Ce roman fait partie de ceux écrits par Deborah J. Ross après le décès de Marion Zimmer Bradley, avec l’aide des notes de MBZ (selon ses dires) et inclus dans le cycle officiel de la saga La Romance de Ténébreuse.

Planète Ténébreuse, quelques années après The Alton Gift : Gereth, héritier des Elhayin et de la couronne, est un jeune homme qui étouffe au sein des Comyn. Il n’a aucune liberté, pris en étau entre d’un côté la surveillance de ses pairs se méfiant de celui qui a été manipulé dans une tentative de coup d’État, et de l’autre la flagornerie des courtisans espérant tirer profit de lui. Il envie son cousin, héritier de la Régence — qui détient le vrai pouvoir — et qui a déjà fait ses preuves.

Alors même qu’il sait que la couronne ne possède plus aucun pouvoir depuis longtemps, Gareth est impulsif et rêve d’aventures. Il a peu de laran — le pouvoir psychique des Comyn — et se sent inutile, avec un destin tracé d’avance. Il décide, avec l’accord passif de sa grand-mère, de s’enfuir pour découvrir les Villes Sèches, territoire attirant par son exotisme mais habité par les ennemis des Domaines. Se faisant passer pour un marchand, il rejoint une caravane se dirigeant vers la ville frontière de Carthon. Là, il entend des rumeurs suggérant que des blasters auraient tué dans le désert. Pourtant, les Terriens sont partis, et avec eux leurs armes interdites sur Ténébreuse. Gareth joue alors les espions et enquête, en compagnie de Rahelle, la fière fille du riche marchand à qui appartient la caravane.

Ce roman est l’occasion de revenir dans les Villes Sèches, après La Chaîne Brisée. Les villes, les déserts, les us et coutumes : tout est fortement inspiré par notre Moyen-Orient médiéval et très agréable à découvrir. Dans ce contexte, Gareth n’évite pas les erreurs et les incompréhensions et se met dans des situations inextricables. Le choc culturel est palpable, tout comme la fascination du héros pour ce monde différent du sien.

Filatures, surveillance, camouflage, infiltration : on est dans un pur roman d’aventures. Certes, les romans de Deborah J. Ross sont moins politiques que ceux de Marion Zimmer Bradley, et la touche romantique est plus marquée que dans le cycle original. Il n’en reste pas une lecture parfaite pour la détente, à destination de tous les amoureux de la Romance de Ténébreuse.

Autres chroniques dans la blogosphère : signalez-vous en commentaire !

7 réflexions au sujet de “The Children of Kings (Romance de Ténébreuse / Darkover), de Deborah J. Ross”

  1. Tu me donnes envie de le lire.
    Je viens de finir Déracinée que tu avais aussi recommandé et j’ai trouvé ce roman très bien, avec une intrigue originale, même si le schéma de l’héroïne est assez classique et la fin m’a beaucoup plu.

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu ne veux pas tous les relire mais n’en sélectionner que quelques-uns, je te conseille : Reine des orages, La Belle Fauconnière, La Chaîne Brisée, et éventuellement la duologie de La Rébellion de Sharra (L’Héritage d’Hastur et l’Exil de Sharra).

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s