Fantasy, High Fantasy, Jeunesse

Les tentacules du mal (les mondes d’Ewilan, tome 3), de Pierre Bottero

Genre : Fantasy, Jeunesse.
Première édition : 2004.
Présentation de l’éditeur : « Avec ses compagnons, Ewilan poursuit son périple vers Valingaï afin de rendre Illian à sa famille, retrouver ses parents et contrer la méduse qui envahit l’Imagination. Parvenus à Hurindaï, une cité-état qui subit les assauts de l’armée de Valingaï, ils échappent de peu à la mort et reprennent leur voyage jusqu’à Valingaï. C’est dans cette cité, sur le sable de l’arène, que leur destin va se jouer.« 

Ma chronique :

Suite directe du tome 2 : Alors que l’Imagination (l’univers parallèle où la magie peut s’exercer) est accaparée par une gigantesque méduse maléfique, Ewilan et ses amis partent vers Valingaï pour mener une ambassade pour leur empereur, mais aussi ramener Illian chez lui. Comme souvent avec l’auteur, le voyage est prétexte à des péripéties pas toujours essentielles au scénario mais qui enrichissent l’univers.

C’est un grand plaisir de retrouver la plume de l’auteur, et son imagination nous offre de belles descriptions qui font rêver : les Voiles sur lesquelles vivent les Fils du Vent, la ville de Hurindaï ou encore certains paysages à fort pouvoir évocateur.

Autant les parties nous montrant des dissensions entre personnages sont intéressantes, car elles insufflent de la tension et rendent leurs caractères moins lisses, autant l’arène — clou du roman — m’a déçue. Ça avait pourtant bien commencé, avec des combats qui se succèdent, mais l’auteur a forcé le trait et il est tombé dans son principal travers : deus ex machina à gogo, anciens personnages qui arrivent de presque nulle part pour aider nos héros, du TGCM (Ta Gueule C’est Magique) à haute dose et pour finir, quelques règles de son univers qui volent en éclat.

Ajoutons à cela que l’arc narratif de la guilde des Marchombres, mettant Ellena (le personnage le plus intéressant de la saga) aux prises avec le conseil et confrontée à des ennemis au sein de sa propre organisation, se termine trop facilement et trop rapidement pour sauver l’ensemble.

Dommage de voir une trilogie finir ainsi.

Autres chroniques dans la blogosphère : signalez-vous en commentaire !

2 réflexions au sujet de “Les tentacules du mal (les mondes d’Ewilan, tome 3), de Pierre Bottero”

    1. Peut-être.
      En réalité, le lis l’ensemble de la saga à l’occasion d’une LC sur le forum de la Garde de Nuit. Quant à la dernière trilogie, elle est centrée autour d’Ellena, qui est de loin le personnage le plus intéressant des deux premières trilogies, même si elle n’y jour qu’un rôle secondaire. Alors, pourquoi pas ?…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s