Fantasy, High Fantasy

Les Tombeaux d’Atuan (Cycle de Terremer, tome 2), d’Ursula Le Guin

Genre : Fantasy.
Première édition : 1970 (The Tombs of Atuan).
Présentation de l’éditeur : « Ténar est la réincarnation d’Arha dite la Dévorée. En cette qualité, elle est la plus haute prêtresse du temple des Innomables et la Gardienne de leurs tombeaux sur l’île d’Atuan. Elle doit veiller à ce qu’aucun pillard ne s’infiltre dans le labyrinthe dans lequel se trouvent de nombreux trésors.
Un jour, un sorcier est retrouvé dans celui-ci. La sorcellerie est considérée comme le mal absolu sur Atuan, mais peu à peu elle apprend à connaitre et à comprendre son prisonnier. Mais la grande prêtresse du temple du Dieu-Roi cherche à faire sacrifier le sorcier qui s’avère être Ged et à faire exécuter Ténar.
« 

Ma chronique :

La lecture du deuxième tome du cycle de Terremer surprend beaucoup au début : le protagoniste n’est pas le sorcier du premier tome, mais une jeune fille choisie pour devenir « l’Unique Prêtresse » d’une religion ancestrale, et le cadre abandonne les îles de Terremer pour se concentrer dans un « Lieu » désertique, habité seulement par des femmes, des eunuques et des esclaves dont la vie monotone est consacrée aux Innommables.

Ce court roman, à la prose recherchée, prend son temps pour évoquer la jeunesse et surtout le conditionnement religieux d’une fillette désignée pour réincarner une Prêtresse selon une tradition séculaire. L’auteure en profite pour esquisser un autre peuple de son univers, où la sorcellerie est absente, mais où la religion est prégnante. Elle décrit bien les anciens mythes et secrets jalousement conservés de génération en génération, jusqu’à ce que la signification se perde. Les individus n’ont plus de liberté et se conforment aux rôles qui leur ont été assignés, et aucun d’eux ne songe à s’en libérer.

Pourtant, les forces politiques de la région ont évolué, et la religion des Innommables a perdu son pouvoir face aux dirigeants. Malgré tout, l’Unique Prêtresse continue à vivre selon des règles ancestrales.

Un jour, l’Unique Prêtresse va découvrir un intrus dans son sanctuaire, et cet événement impensable dans sa vie si bien huilée remettra en cause ses convictions les plus profondes.

Gardienne des Tombeaux d’Atuan, ces cavernes sombres et oppressantes qui l’enferment dans un carcan, Unique Prêtresse dans un lieu aux allures de huis clos coupé de l’extérieur, le monde lui est inconnu. Ce récit est celui de l’emprise d’une religion qui a perdu son sens, et du chemin difficile de l’héroïne pour découvrir qui elle est.

Le Mot de déliement (Cycle de Terremer, nouvelle indépendante)
La Règle des noms (Cycle de Terremer, nouvelle indépendante)
Le Sorcier de Terremer (Cycle de Terremer, tome 1)
Les Tombeaux d’Atuan (Cycle de Terremer, tome 2)
La fille d’Odren (Cycle de Terremer, nouvelle indépendante)
L’Ultime Rivage (Cycle de Terremer, tome 3)
Tehanu (Cycle de Terremer, tome 4)
Contes de Terremer (Cycle de Terremer, tome 5)
Le Vent d’ailleurs (Cycle de Terremer, tome 6)
Au coin du feu (Cycle de Terremer, nouvelle indépendante)

4 réflexions au sujet de “Les Tombeaux d’Atuan (Cycle de Terremer, tome 2), d’Ursula Le Guin”

  1. Je suis un inconditionnel du cycle de Terremer, mais moi aussi j’ai trouvé ce tome plus abouti que le premier, plus mûr que le premier que j’ai déjà beaucoup aimé, lu et relu.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s