Écriture, Non-Fiction

L’art de la fiction, de David Lodge

Genre : Non-Fiction, Ecriture.
Première édition : 1992 (The Art of Fiction).
Présentation de l’éditeur : « L’art de la fiction est traité à travers de nombreux thèmes comme les interventions d’auteur, le suspense, le roman épistolaire, le monologue intérieur, le réalisme magique, le symbolisme, et chacun illustré par des extraits d’un roman classique ou moderne. S’appuyant sur des écrivains aussi différents que Henry James et Martin Amis, Jane Austen et Fay Weldon, Henry Fielding et James Joyce, David Lodge rend accessibles à tous la richesse et la variété de la littérature anglaise et américaine. Apportant à la critique littéraire la verve et l’humour de ses propres romans, David Lodge, qui fut professeur de littérature à l’université de Birmingham, de 1960 à 1987, fournit aux étudiants, aux écrivains aspirants et à quiconque souhaite comprendre le fonctionnement de la littérature, sa méthode et son interprétation.« 

Ma chronique :

L’écrivain et professeur de littérature anglaise a rassemblé et complété dans cet ouvrage une série d’articles qu’il avait écrits pour The Independent, à destination des critiques littéraires.

Autant le dire de prime abord : c’est du costaud ! L’auteur est exigeant et a un niveau de connaissances littéraires de haute volée, qu’il offre au plus grand nombre grâce à une volonté pédagogique évidente. Les extraits analysés dans le livre viennent des classiques de la littérature anglo-saxonne, et les considérations sont parfois complexes. C’est un livre qu’on ne lit pas d’une traite, mais par petites bouchées et avec une grande attention.

Contrairement à l’immense majorité des livres sur l’écriture, ce document se concentre avant tout sur la prose, même s’il fait des exceptions pour quelques sujets. Foin des méthodes lues et relues pour construire un scénario ou un personnage ! Ici, on analyse les phrases ou les paragraphes ; on se penche sur le style de l’écrivain ; on étudie l’évolution des textes littéraires.

Cet ouvrage est aussi très utile pour comprendre l’écriture de certains très grands auteurs anglo-saxons : chaque court chapitre débute par un extrait en anglais accompagné de sa traduction française, et l’auteur détaille une thématique précise sur quelques pages. C’est concentré, et c’est typiquement le genre de livre sur lequel on peut revenir selon les sujets qui nous intéressent.

À réserver à ceux qui aiment la littérature et recherchent des textes pour nourrir leurs jugements des romans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s