Science-Fiction, SF Générale

Le Nexus du Docteur Erdmann, de Nancy Kress

Genre : Science-Fiction.
Première édition : 2008 (The Erdmann Nexus).
Présentation de l’éditeur : « Henry Erdmann est un physicien de haut vol, l’un des pères de l’Opération Ivy et de la puissance nucléaire américaine. Était, plutôt, car aujourd’hui, vieux et perclus, Henry Erdmann n’est que le triste reflet de celui qu’il fut, quand bien même il continue de donner quelques cours à l’université pour des étudiants qu’il ne comprend plus depuis bien longtemps… Aussi, lorsque cette douleur impensable lui vrille le cerveau, c’est presque avec soulagement qu’il accueille ce qu’il croit être une attaque cérébrale. Sauf qu’il ne s’agit pas de cela… De nombreux pensionnaires de la maison de retraite dans laquelle il réside semblent avoir subi le même sort. Et tous, bientôt, commencent à voir des choses… Des choses impossibles…« 

Ma chronique :

Cette novella, publiée dans la collection Une Heure Lumière des éditions Le Belial’, marque ma découverte de l’auteure. Évidemment, avant de lire la nouvelle, j’ai cherché la signification du mot nexus : un nexus est une connexion, généralement là où de multiples éléments se rencontrent.

Pendant que dans l’espace un vaisseau change brutalement de direction, Henry Erdmann, physicien nonagénaire, vit dans une maison médicalisée tout en ayant conservé une activité à l’Université. Peu à peu, des phénomènes étranges arrivent en même temps aux pensionnaires de la maison de retraite.

J’ai beaucoup apprécié le ton de cette nouvelle, et l’attention apportée aux personnages, que ce soit les habitants de la maison médicalisée ou ceux qui gravitent autour. Le Docteur Erdmann est un intellectuel qui n’aime pas ceux qui n’ont pas un talent comparable au sien, et les descriptions des autres résidents sont savoureuses. L’aide-soignante qui fuit son ex-mari violent, le médecin chercheur ou encore les policiers sont des personnages secondaires intéressants, auxquels on s’attache rapidement.

Chacun des retraités interprète le phénomène qu’il subit selon sa propre croyance ou ses convictions, ce qui offre des pages croustillantes sur les différentes visions d’un même événement. L’intrigue avance, et l’histoire confine au Fantastique plus qu’à la Science-Fiction, mais la plume de l’auteure la rend agréable et captivante.

On peut regretter par la résolution trop facile du mystère par un des protagonistes, et dans un roman ce serait un écueil. Mais dans une novella qui tourne autour d’une idée-phare, ça passe. Heureusement, car il ne faut pas chercher à comprendre parfaitement la fin : chaque lecteur aura sa propre explication sur ce sens de ce nexus !

5 réflexions au sujet de “Le Nexus du Docteur Erdmann, de Nancy Kress”

  1. Ce n’est pas le plus clinquant ou enthousiasmant de la collection sur le papier, alors un avis positif est toujours bon à prendre pour garder mon envie intacte pour un jour. ^^
    Tu comptes poursuivre avec l’autrice du coup ?

    Aimé par 1 personne

      1. D’ailleurs, le synopsis de l’éditeur ne rend pas justice à la nouvelle, car même s’il est « juste » il n’évoque pas la tonalité de l’histoire, or c’est ce qui m’a plu.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s