Science-Fiction, Space-Opera

Le Baptême du Soleil (Ascendance tome 1), de Bastien Pantalé

Mon avis : 8/20.

Genre : Science-Fiction.
Première édition : 2014.
Présentation de l’éditeur : « Neït, Terre, Galéa, Anamets…
4 mondes aux physionomies et aux Histoires très différentes, 4 civilisations qui ignorent tout du lien qui les unit. Ce point commun, cet édifice mystérieux, conditionne pourtant leurs existences respectives.
Lutter pour l’honneur d’une dynastie, révéler un mensonge millénaire, explorer des terres vouées à l’oubli ou mener une opération de sauvetage ; les destins des représentants de chaque espèce vont se croiser sous l’influence d’une énergie éblouissante. De cette rencontre naîtra une odyssée riche en découvertes ainsi qu’une complémentarité inattendue.
Entre partage et remise en question, les réalités de chacun se verront bouleversées. Quel secret révélera leur voyage ? Quel espoir fera-t-il naître ? Quelle vérité y a-t-il… avant la vie ?
« 

Ma chronique :

Le Baptême du soleil est le premier tome d’une saga de science-fiction de 3 volumes écrit par un jeune auteur auto-édité, qui a exploré plusieurs genres littéraires.

Dès le début du roman, nous découvrons quatre planètes (dont la Terre d’aujourd’hui) avec quatre civilisations humaines ayant évolué différemment.

Très vite, nous comprenons que ces civilisations sont liées par des pyramides. A ce stade de la lecture, mieux vaut être bon public et accepter une explication « Fantasy » à l’existence des pyramides.

Le texte lui-même bénéficie d’une bonne écriture, même si on peut encore croiser des fautes d’orthographe. Des très bonnes idées, de l’imagination, mais des personnages et une narration qui viennent gâcher l’histoire.

Les personnages tout d’abord : leur psychologie semble au premier abord travaillée, jusqu’à ce qu’on constate qu’ils acceptent les révélations et se laissent emmener dans une aventure sans vraiment réagir. Ce n’est notamment pas crédible pour les deux personnages qui viennent de civilisations non technologiques, et dont les sentiments devraient être plus marqués devant ce qu’ils découvrent. Plus généralement, les sentiments des quatre « aventuriers » sont souvent un peu mièvres, et leur caractère est très lisse.

La narration ensuite : quelque chose qui ne fonctionne pas. Après les premiers chapitres qui nous décrivent les civilisations et s’attardent sur un choix restreint de personnages, nous avons de longs passages explicatifs sur les raisons de tel ou tel élément, les deux êtres venus d’ailleurs prenant beaucoup de temps à expliquer le contexte aux quatre autres personnages qui écoutent sagement comme des écoliers… Cela devient lassant et a fini par me sortir du livre.

Le tout parfois enveloppé de facilités narratives, d’incohérences et de bons sentiments.

Un très bon démarrage, une avancée du récit qui s’embourbe dans l’explication et une fin pleine de bons sentiments. Bref, une déception.

Je ne continue pas la saga.

Mon avis : 8/20.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s