Fantasy, High Fantasy

L’Ultime rivage (Cycle de Terremer, tome 3), d’Ursula Le Guin

Genre : Fantasy.
Première édition : 1972 (The Farthest Shore).
Présentation de l’éditeur : « Un jeune garçon nommé Arren apporte une inquiétante nouvelle : dans son pays, les sorciers ont oublié leur langage et perdu leur pouvoir. Le vieux Ged, l’archimage, doit remettre à l’endroit ce qui est à l’envers. Tous deux font voile vers des îles dévastées. Chez les Enfants de la Mer Ouverte, qui vivent sur des radeaux, Ged et Arren assistent au long bal, où les chanteurs oublient les paroles et se taisent. Ailleurs, même les dragons, privés du langage, se sont entretués. Est-ce la fin du monde ? Les signes se précisent : au loin, le haut seigneur des ténèbres étend son empire sur Terremer. Pour l’affronter, il faut aller au pays des morts, franchir le mur de pierre, suivre la route amère, atteindre la source sèche. Là se déroulera un étrange combat, où la seule victoire possible est la guérison de l’adversaire. Arren peut-il, à ce prix, régner sur les îles régénérées ?« 

Ma chronique :

Le troisième tome du Cycle de Terremer est étrange, et indépendant des romans précédents. En le lisant, j’ai eu l’impression d’écouter un conte, et j’imaginais un barde réciter les phrases un soir devant des spectateurs. Tout, dans l’ambiance, les thèmes, la prose ou les scènes, fait penser à un long poème antique.

Ged, le magicien que nous avons connu jeune au début de la saga, est maintenant l’Archimage de Terremer, le « chef » puissant des mages. Un jour, Arren, fils d’un roi d’une région éloignée et descendant du mythique Morred, annonce que chez lui la magie disparaît car les sorciers oublient les mots. Dans un monde où la magie est créée par les mots, la nouvelle est terrible. Ged partira enquêter sur ce mystère, amenant avec lui Arren.

Toute l’histoire est présentée du point de vue d’Arren, qui ne comprend pas toujours les décisions du vieux sage et s’interroge sur sa présence dans ce voyage. Le lecteur est entraîné à travers les mers de Terremer, découvre des villes qui semblent au premier abord magnifiques, mais cachent des recoins dangereux, des peuples aux modes de vie et aux cultures étonnantes, et des contrées désolées où la magie s’évanouit et les chants sont oubliés.

Ce récit a des allures de conte initiatique pour Arren, même si à certains moments s’il n’est pas toujours aisé de deviner la leçon qu’a voulu suggérer l’auteure. On est dans un roman où il faut se laisser porter par la prose, suivre Arren accompagner Ged pour découvrir avec lui ce qui détruit la magie dans Terremer. Et rencontrer des dragons !

J’ai un bémol : j’ai trouvé la solution de Ged pour contrer « le mal » proche du TGCM (Ta Gueule C’est Magique), comme si l’auteure n’avait pas su proposer une méthode satisfaisante avec ce qui précède et s’est rabattue sur un geste « trop facile ». C’est dommage, même si la fin offerte aux deux protagonistes est à la hauteur.

Il n’en reste pas moins un roman à part de la production habituelle de Fantasy, très intéressant à découvrir.

Le Mot de déliement (Cycle de Terremer, nouvelle indépendante)
La Règle des noms (Cycle de Terremer, nouvelle indépendante)
Le Sorcier de Terremer (Cycle de Terremer, tome 1
Les Tombeaux d’Atuan (Cycle de Terremer, tome 2)
La fille d’Odren (Cycle de Terremer, nouvelle indépendante)
L’Ultime Rivage (Cycle de Terremer, tome 3)
Tehanu (Cycle de Terremer, tome 4)
Contes de Terremer (Cycle de Terremer, tome 5)
Le Vent d’ailleurs (Cycle de Terremer, tome 6)
Au coin du feu (Cycle de Terremer, nouvelle indépendante)

4 réflexions au sujet de “L’Ultime rivage (Cycle de Terremer, tome 3), d’Ursula Le Guin”

  1. J’ai aussi vraiment beaucoup aimé ce livre que j’ai lu il y a assez longtemps. C’est vrai qu’il est assez différent des autres tomes de la série. Tu m’a donné envie de le relire.

    Aimé par 1 personne

  2. Et la suite, selon moi, est encore meilleure !
    « j’ai eu l’impression d’écouter un conte » : oh oui, il y a complètement de ça, et c’est vraiment agréable. ^^

    J'aime

Répondre à Baroona Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s