Fantasy, Fantasy Historique, Merveilleux

La Fille dans la Tour (trilogie Winternight 2), de Katherine Arden

Mon avis : 16/20.

Genre : Merveilleux.
Première édition : 2018 (The Girl in The Tower)
Présentation de l’éditeur : « La cour du grand-prince, à Moscou, est gangrenée par les luttes de pouvoir. Pendant ce temps, dans les campagnes, d’invisibles bandits incendient les villages, tuent les paysans et kidnappent les fillettes. Le prince Dimitri Ivanovitch n’a donc d’autre choix que de partir à leur recherche s’il ne veut pas que son peuple finisse par se rebeller. En chemin, sa troupe croise un mystérieux jeune homme chevauchant un cheval digne d’un noble seigneur. Le seul à reconnaître le garçon est un prêtre, Sacha. Et il ne peut révéler ce qu’il sait : le cavalier n’est autre que sa plus jeune soeur, qu’il a quittée il y a des années alors qu’elle n’était encore qu’une fillette, Vassia.« 

Ma chronique :

C’est avec grand plaisir que j’ai commencé le deuxième tome de la trilogie, pour retrouver Vassia dans une Rus’ du XIVe siècle mâtinée d’un merveilleux inspiré du folklore. Devenue adolescente, notre héroïne se cache dans les lointaines contrées glacées, sous les traits d’un garçon. Rencontrant régulièrement le dieu du gel (et de la Mort) Morozko, elle parvint à sauver des fillettes de bandits mongols. Elle revoit par hasard son frère Sacha, ordonné prêtre et conseiller du Grand-Prince Dimitri. Sacha est mal à l’aise de retrouver sa sœur déguisée en garçon, mais Dimitri s’entiche du jeune héros qui lui a indiqué le camp des brigands qui ravageait la région.

J’ai trouvé la première partie un peu longue, je me suis demandé si certains chapitres n’étaient pas là que pour remplir des pages… Heureusement, la seconde partie à Moscou est plus animée, plusieurs fils d’intrigues se nouent et s’entremêlent.

Évidemment, je n’avais plus l’heureuse surprise de la découverte du premier roman, où l’auteure m’offrait un univers qui me dépaysait totalement, avec les entités du folklore si fascinantes : les tchiorti, esprits des foyers, des bains ou des écuries, le dieu du gel si ambigu… Nous les retrouvons dans ce récit, avec une description de la société moscovite pétrie de codes et de complots, et un État asservi à la Horde d’Or des Mongols dont le Grand Prince de Moscou aimerait se débarrasser.

La vie des femmes de la haute noblesse moscovite à cette époque est particulièrement effrayante pour une lectrice du XXIe siècle, car elles devaient rester hors de la vue des hommes, donc elles demeuraient enfermées dans les palais. Notre Vassia, impétueuse, ne peut accepter un tel destin, mais elle se met continuellement en péril par le simple fait de ne pas se soumettre à ce que la société attend d’elle. De plus, petite-fille de sorcière, elle voit les esprits et les fantômes, et ce don est dangereux. Dans un univers où la religion orthodoxe imprègne la vie quotidienne, où les prêtres sont respectés, une femme comme Vassia doit dissimuler sans cesse sa nature.

L’auteure aborde un thème déjà rencontré dans des sagas de Fantasy : l’Ancien Monde, celui des esprits et des dieux, disparaît peu à peu devant la puissance de la religion chrétienne. Dans la trilogie Winternight, il s’anémie parce que les humains n’y croient plus et ne font plus d’offrandes aux entités surnaturelles.

Comme le précédent livre du cycle, cet opus propose une vraie fin. Je pourrais n’avoir aucune idée de ce que serait l’histoire du troisième et dernier épisode, cependant Vassia rêve de voir du pays, et un lecteur curieux aura fait des recherches sur internet pour découvrir qu’à cette époque le Grand-Prince Dimitri a chassé les Mongols de son territoire… À suivre, donc !

Mon avis : 16/20.

L’Ours et le Rossignol (trilogie Winternight 1)
La Fille dans la Tour (trilogie Winternight 2)
L’Hiver de la Sorcière (trilogie Winternight 3)

1 réflexion au sujet de “La Fille dans la Tour (trilogie Winternight 2), de Katherine Arden”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s