Historique, Moyen-Âge

Les demoiselles de Provence, de Patrick de Carolis

Genre : Historique.
Première édition : 2005.
Présentation de l’éditeur : « Une biographie historique romancée des quatre filles du comte de Provence, en ce XIIIe siècle où se mêlent foi profonde en Dieu et violentes luttes de pouvoir, amour courtois et folie des croisades.
La Provence du XIIIe siècle, pays de troubadours, est une terre très disputée. A force de courage et de ténacité, Raimon Bérenger V en a fait un comté souverain.
Son épouse, la séduisante comtesse Béatrice de Savoie, lui a donné quatre filles : Marguerite, Eléonore, Sancie et Béatrice. Leur beauté, leur éducation et leur vertu vont assurer à ces quatre demoiselles de Provence les plus hautes destinées : par mariage, elles régneront sur quatre des royaumes les plus convoités d’Europe.
A travers la vie de ces quatre reines, l’auteur nous raconte le XIIIe siècle, ses guerres et ses croisades. On découvre ainsi toute l’Europe du Moyen Âge, de la Provence à la France des Capétiens, de l’Angleterre à la vallée du Rhin, d’Aigues-Mortes à Naples – et l’Orient, de Tunis à la Terre sainte. On vit les émotions de ces jeunes femmes, leur intimité et leurs secrets sous les ors et les fastes des cours royales, sans cesser d’entendre résonner le chant des cigales de Provence.
Une Provence que Patrick de Carolis, né à Arles, connaît bien et dans laquelle il aime à retrouver ses racines.
« 

Ma chronique :

Au début du XIIIe siècle, Raimon Béranger s’est acharné à reconstituer son comté qui lui avait été spolié durant son enfance, mais il n’a que quatre filles et pas d’héritier mâle. Sa grande crainte est de voir sa chère Provence passer sous la coupe d’un étranger, ou à nouveau démantelée. Le comte sera contraint de s’allier aux puissantes familles par le mariage de ses filles, tout en préparant un testament qui, espère-t-il, préservera l’unité de la Provence.

Ses quatre filles, justement… Chacune deviendra reine, mais nous sommes très loin des histoires racontées aux enfants. Non seulement elles ont des personnalités opposées, mais leurs maris et les cours de France et d’Angleterre leur réservent des accueils divers. À l’époque d’un Saint Louis qui part en croisade, d’un Henri III en conflit avec les nobles anglais, des guerres incessantes entre les différentes puissances et des luttes intestines, la vie des épouses de rois est parsemée de nombreuses désillusions. Utilisées comme des outils d’alliance matrimoniale entre les grandes familles, certaines arrivent malgré tout à se faire une place et à influer sur la politique, mais encore faut-il en avoir le caractère et ne pas être confrontée à un entourage qui vous méprise.

À partir des paysages de la Provence, cette biographie romancée nous fait voyager dans toute l’Europe de l’Ouest, mais aussi à travers la Méditerranée : les croisades de Saint Louis, lancées par un roi bigot, s’achèvent en désastre. Son alter ego le roi anglais voit son pouvoir maintes fois contesté par sa noblesse qui part en guerre contre lui. Au milieu de la grande histoire, la petite histoire relate le décès des enfants ou des petits-enfants pendant l’enfance.

Des destins exceptionnels, à la fois grandioses et amers.

5 réflexions au sujet de “Les demoiselles de Provence, de Patrick de Carolis”

Répondre à Nicolas (Livrepoche.fr) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s