Antiquité, Fantasy, Historique, Mythologies

Le Bouclier du Tonnerre (Troie 2), de David Gemmell

Mon avis : 17/20.

Genre : Historique, Mythologie.
Première édition : 2005 (Shield of Thunder).
Présentation de l’éditeur : « La guerre menace. Les rois de la Grande Verte se rassemblent, chacun dissimulant de sinistres plans de conquête et de pillage. Dans ce maelström de traîtrise, trois voyageurs vont faire osciller la balance : une prêtresse fugitive cachant un terrible secret et deux guerriers à l’épée redoutable. Ensemble, ils voyagent jusqu’à la fabuleuse cité de Troie, où dieux et mortels se côtoient et s’opposent. Retour à l’époque glorieuse de l’Âge de Bronze, taillée pour les héros!« 

Ma chronique :

Dans ce second volet de la Guerre de Troie revisitée, l’auteur commence par nous présenter des protagonistes secondaires qui dans ce roman prennent de l’ampleur, deux guerriers mycéniens trahis par leur roi Agamemnon et contraints de se ranger du côté de Troie. Mais comme nous sommes dans la mythologie la plus mythique (c’est le cas de le dire), nous aussi retrouvons avec plaisir Ulysse, Andromaque et les autres grands héros dont Hector, puis nous faisons enfin la connaissance d’Achille.

Comme dans le premier volume, nous avons une longue introduction mettant en place les personnages et les enjeux, avec parfois des scènes pleines d’humour bienvenues dans cet univers très cruel où la mort est omniprésente. Nous sommes vraiment dans l’ambiance des cités antiques, des campagnes isolées et sur des mers dangereuses parcourues par des pirates. Les recherches de l’auteur sur la vie quotidienne de l’époque me semblent évidentes.

David Gemmell se plaît à tordre le cou à la légende pour réinventer une histoire moins empreinte de surnaturel — voire pas du tout dans ce volume — pour redessiner des généalogies parfois très éloignées de ce que nous savons, mais ses héros ont une force tout aussi incroyable que les demi-dieux que vénéraient les Grecs anciens. Cette trilogie marque pour moi la découverte de cet auteur ; sa plume légère et entraînante nous amène à suivre les aventures de ses personnages avec plaisir.

Un petit regret toutefois : comme dans le premier roman, un personnage est mort et puis… Ah bah non, ce n’était pas une bonne information. Je trouve que c’est une ficelle scénaristique un peu trop facile, surtout dans ce second volume où elle n’apporte pas grand-chose à l’intrigue.

C’est plaisir et grand intérêt que j’aborderai le troisième et dernier roman de cette trilogie

Mon avis : 17/20.

Le Seigneur de l’Arc d’Argent (Troie 1)
Le Bouclier du Tonnerre (Troie 2)
La Chute des Rois (Troie 3)

5 réflexions au sujet de “Le Bouclier du Tonnerre (Troie 2), de David Gemmell”

    1. Il essaie de donner un aspect plus « historique » aux personnages. Par exemple, Ulysse est un roi laid qui aime enchanter son auditoire en racontant des histoires invraisemblables, inspirées de ce qu’il a vécu. La mère d’Énée n’est pas Aphrodite, mais une Reine camée aux drogues qui se prend pour une déesse.
      Il essaie aussi de donner une crédibilité aux origines des tensions entre les Mycéniens et les Troyens.
      C’est plutôt bien fait.
      Et l’écriture fait que tu avales les pages !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s