Planet-Opera, Science-Fiction

Le Wankh (le Cycle de Tschai, tome 2) de Jack Vance

Mon avis : 15/20

Genre : Science-Fiction (Planet-Opera).
Première édition : 1969 (Servants of the Wankh).
Présentation de l’éditeur : « Tschaï est une planète un peu plus grosse que la Terre, à douze années-lumière de celle-ci. Quatre peuples étranges (correspondant aux quatre différents tomes), issus du croisement entre des hommes et des extraterrestres, se partagent les lieux. Ils suivent chacun une histoire et des objectifs propres, mais tous sont d’accord au moins sur un point : les humains sont des esclaves.
Adam Reith, éclaireur à bord de l’Explorateur IV, est chargé de découvrir l’origine des signaux émis depuis Tschaï il y a deux siècles. Et se jette, seul, dans la gueule du loup… mais un éclaireur n’est-il pas « pour moitié un acrobate, pour moitié un savant fou, et aussi un monte-en-l’air…, quelqu’un qui aime le changement », comme l’explique le commandant Marin, capitaine à bord de l’Explorateur IV. Et, en effet, seul le courage, la détermination et l’ingéniosité de Reith lui permettront de survivre dans ce milieu hostile. De cet affrontement entre Reith et Tschaï naît un récit d’exploration hors normes, où la planète joue un rôle aussi important que le héros lui-même.
 »

Ma chronique :

Nous voilà repartis pour la suite des aventures d’Adam Reith, Terrien échoué sur une planète isolée mais peuplée d’aliens et de communautés humaines parfois hybrides.
Comme le premier tome, l’auteur nous dévoile un monde exotique, rempli de couleurs, d’odeurs, de plantes et d’animaux sortis tout droit de son imagination. Chaque communauté a construit sa propre civilisation, et est hostile aux autres. Les humains sont souvent soumis sans chercher à se révolter, car les religions et les mythes locaux justifient ces castes. Un univers riche, permettant de mettre en scène des personnages très différents.

Adam continue son périple mouvementé avec ses compagnons d’infortune, rêvant de trouver un astronef pour repartir sur la Terre. Ce voyage est plein de rebondissements et de dangers, et disons-le, Adam a une armure en scénarium ! Il s’en sort toujours. Mais tant mieux pour l’histoire.

En plus du bémol que j’avais déjà sur le traitement des personnages féminins, j’ajouterais pour ce tome des événements qui certes, font avancer l’histoire, mais m’ont semblé peu crédibles. Je pense notamment à l’arc narratif de Ylin-Ylan / Fleur de Cath, et dans une moindre mesure celui de Helsse. La finesse psychologique n’est pas non plus le point fort de l’auteur.

Une lecture divertissante qu’il vaut mieux prendre parfois au premier degré, pour passer un bon moment et s’évader.

Mon avis : 15/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s