Dark Fantasy, Essais et Analyses, Fantasy, Non-Fiction

Les Mystères du Trône de Fer : Les Mots sont du Vent, de Thierry Soulard

Mon avis : 19/20

Genre : Analyse Littéraire.
Première édition : 2019.
Présentation de l’éditeur : « Les mots sont du vent.
C’est une phrase qui peu à peu s’installe entre les pages de la saga de George R.R. Martin, Le Trône de Fer. On la retrouve aussi bien dans la bouche de Tyrion Lannister que de Daenerys Targaryen ou de Jon Snow, dans des contextes très différents. Mais sous la plume de George R.R. Martin, cette expression devient indice. Les mots sont du vent, c’est le rappel que les mots sont magiques, car polysémiques. Chargés de sens, mais de sens multiples et changeants.
Avant d’être un monde de dragons, de complots et de trahisons, l’univers de Trône de Fer est un monde de mots. Décrypter ces mots, et les multiples indices littéraires laissés par George R.R. Martin, permet de mieux comprendre les intrigues du livre et la portée de l’oeuvre.
George R.R. Martin est-il vraiment un écrivain à l’imagination fertile mais au style basique, comme on le croit trop souvent? Comment a-t-il fait pour captiver autant de lecteurs avec des mots d’apparence si simples?
Des procédés littéraires de l’auteur culte aux différentes théories qui en découlent, Les Mystères du Trône de Fer est un ouvrage incontournable pour comprendre pourquoi et comment George R.R. Martin a révolutionné l’écriture et la littérature de fantasy.
« 

Ma chronique :

Cet essai analyse le cycle du Trône de Fer d’un point de vue littéraire, en étudiant les mots utilisés par George R.R. Martin, ce qui est un axe assez peu exploré dans les publications actuelles sur l’œuvre.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. C’était une appréhension avant de l’ouvrir, parce qu’une analyse littéraire peut être très rébarbative. Mais là non, ça se lit tout seul !
Les parties sont bien pensées, et permettent de faire des liens sur l’écriture de George R.R. Martin, avec des exemples précis. Thierry Soulard met en lumière le choix précis des mots de George R.R. Martin, qui n’est pas dû au hasard, mais au contraire enrichit les personnages ou le contexte.

Évidemment, c’est souvent un pied d’entrée pour aborder des théories, certaines que je connaissais, et d’autres pas. Parmi ces dernières, certaines m’ont vraiment convaincue, d’autres seraient sujettes à débat, mais j’étais très intéressée à les lire.
Et l’avertissement de l’auteur indiquant que des théories ne seront jamais vérifiables et d’autres seront remises en cause avec les éditions futures est — à mon avis — un très bon point. Il le démontre avec Douceur (lisez le livre pour comprendre le jeu de mots !).

À lire avant une relecture du Trône de Fer !

Mon avis : 19/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s